Ou est ma plage?

 

Section fleuve!

 

 Le fleuve , ici a Québec génère des marées impressionnantes, plus de 20 pieds sera la différence d’eau en ll’espace de 12 heures et ce deux fois par jour. Donc, sachant ceci, il devient très important, pour nous les pêcheurs, de penser a aller visiter ces lieux(abords du fleuve) a marée basse, pour trouver les plages, les bancs de sables, les herbiers qui deviendront submergés dans 6 heures et qui  seront les hotes du poisson fourrage dont  voudra se nourrir tous carnassiers que l’on tente de leurrer.A marée basse, on peut visualiser les chemins qu’emprunteront les différents carnassiers et ainsi espérer ètre au bon endroit au bon moment, cependant, cela demande un minimum d’observation des berges devant nous, mais aussi derrière nous pour pouvoir se prendre un point de repère un coup le tout disparut. Une maison de telle couleur, un arbre qui diffère des autres,, un poteau, une pancarte,,tout peut nous servir pour se situer  un coup la marée rendue  a son niveau élevé pour se placer a l’endroit voulu, il suffit juste de remarquer et de prendre des notes ou encore plus facile aujourd’hui, quelques photos a l’aide de notre numérique. Donc..repérez vos endroits de prédilections et marquez les de vos informations  pour y retourner a marée haute, cela augmentera vos chances de succès.

 

 

Section rivières!

 

 Bien oui, cette saison , plus que jamais, on le vis un peu…ben voyon..elle est ou ma plage..elle n’est plus la!…détrompez vous..votre plage est au même endroit et , il se peut qu’elle soit très productive, dépendant de son emplacement naturel. Quand  les crues s’ammennent, on oublie le courant et les lancers a tours de bras, il faut juste se rappeler de l’endroit, se souvenir, surtout si cette plage s’addonne a ètre placée dans un élargissement de la rivière. Si tel est le cas, c’est exactement la que les poissons  se retrouveront, pour plusieurs raisons.. L’absence de gros courant vu l’élargissement de la rivière, la présence de poissons fourrage pour les mèmes raisons, l’accès de nouvelles proies pour les prédateurs qui autrement étaient innaccessibles(débris divers dans le sable ainsi que les nombreux insectes maintenant disponibles) bref, un endroit paisible, remplis de nourriture et offrant supposément l’abris vu la teinte de l’eau. Ce sont des endroits a ne pas négliger suite aux différentes crues..oui en crues , les poissons les premiers jours vont avoir l’estomac plein,,mais demain et après demain, ils devront continuer de se nourrir et c’est ce que nous les pêcheur devont tenter de savoir ou et quand? Donc, ces endroits en temps de crues prolongées demeurent les meilleurs places de prédilections. Vous n’avez qu’a vous souvenir ou est située votre plage pour présenter votre offrande directement sur son sable, de préférence munie d’un ver et attendre la suite.

 

 

 

 Bonne pêche sur les plages disparues sous l’eau.